Suivez toute l’actualité de la direction de la documentation

Le blog de la Bibliothèque Lesage ne sera plus actualisé en 2015.

Restez informés en consultant les actualités de la direction de la Documentation sur :

*le site de l’École des Ponts ParisTech à la rubrique Bibliothèque : www.enpc.fr/bibliotheque
*le portail documentaire de la bibliothèque : http://bibliotheque.enpc.fr
*le compte twitter @BibdesPonts
*les scoop-its pour se tenir informés des nouvelles acquisitions
http://www.scoop.it/t/bibliothequedesponts et connaître le fonds documentaire Design Thinking
http://www.scoop.it/t/bibliotheque-du-design-thinking

Contactez-nous : bibliotheque@enpc.fr

RDV Auteurs : Alexandre Moatti – jeudi 16 octobre 2014

Alexandre Moatti, ingénieurs en chef des mines, chercheur associé à l’université Paris-Diderot, vient présenter son ouvrage Le mystère Coriolis le jeudi 16 octobre 2014 à la Bibliothèque de l’École.

Mathématicien, ingénieur et pédagogue, Gaspard-Gustave de Coriolis a donné son nom à l’accélération de Coriolis et à la force de Coriolis affectant le mouvement des corps dans un milieu en rotation. Si la théorie selon laquelle « toute particule en mouvement dans l’hémisphère nord est déviée vers sa droite (vers sa gauche dans l’hémisphère sud) » est universellement connue, l’œuvre, la carrière scientifique et la personnalité de l’ingénieur et savant restent à découvrir. C’est le propos de cette biographie qui met en lumière le destin singulier de celui qui passa une grande partie de sa courte existence dans le petit périmètre parisien qui va de la rue Descartes (l’École Polytechnique) à la rue des Saints-Pères (l’École nationale des ponts et chaussées).

RDV le jeudi 16 octobre 2014 de 12h30 à 14h à la Bibliothèque des Ponts.
Le Mystère Coriolis, Alexandre Moatti, éditions du CNRS 2014

Le principe des rendez-vous auteurs est celui d’une rencontre à la bibliothèque à l’occasion de la parution d’un ouvrage publié par des chercheurs enseignants.

Une séance de dédicaces est organisée en fin de rencontre.

Jean Rouch (1917-2004) : un parcours atypique

Jean Rouch entre à l’École des ponts en 1937 et sort diplômé en septembre 1941.

Á sa sortie de l’École, il part avec deux camarades Jean Sauvy et Pierre Ponty, comme ingénieur des travaux publics en Afrique.
Il est affecté au Niger où il construit des routes et des ponts. De retour en France en 1945, il suit les cours d’ethnologie de Marcel Mauss et de Marcel Griaule, puis repart en Afrique avec Jean Sauvy et Pierre Ponty pour descendre en pirogue les 4 200 km du fleuve Niger, de sa source jusqu’à l’océan Atlantique.
Passionné d’ethnologie, il devient un réalisateur et ethnographe reconnu. Il est particulièrement connu pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes.

En 1953, chargé recherche au CNRS, il fonde le Comité du Film ethnographique, il préside également la Cinémathèque de 1987 à 1991.

En tant que réalisateur, il reçoit plusieurs prix, notamment en 1957, son film le plus célèbre « Les Maîtres fous » réalisé en 1954 obtient le Grand Prix de la Biennale internationale du cinéma de Venise.
En 1958, Il obtient le Prix Louis Delluc pour son docu fiction dans lequel il suit à Abidjan les tribulations tragi-comique d’émigrés nigériens.
En 1960, il tourne dans Paris avec le sociologue Edgar Morin « Chronique d’un été », pour lequel il obtient le prix de la critique au Festival de Cannes de 1961.

Considéré comme le créateur de l’ethno fiction, un sous-genre de la docu fiction, il est l’un des théoriciens et fondateurs de l’anthropologie visuelle.

Père fondateur du cinéma direct, il exerce également une forte influence auprès des cinéastes de la Nouvelle Vague notamment Jean-Luc Godard.

En 2004, il  trouve la mort dans un accident de voiture au Niger, à l’âge de 86 ans.

Pour lui rendre hommage, l’École a choisi de baptiser l’ancien espace « médiathèque » où étaient basées les collections photographiques et audiovisuelles de l’École, en « espace-projet Jean Rouch ».

Découvrez ici la fondation Jean Rouch créée en 2006 par Madame Jocelyne Rouch.
Découvrez également sur le site de l’Ina, son premier court métrage « Au pays des mages noirs » réalisé en 1947.

Contact : johanna.descher@enpc.fr

Une question ? Les documentalistes de la Bibliothèque vous répondent en direct via le nouveau service de tchat

Pour être renseigné et guidé en temps réel, vous pouvez dialoguer avec un documentaliste.

Rendez-vous sur search.enpc.fr ou AtoZ et cliquez sur l’icône pour accéder à la messagerie instantanée.

Posez votre question, nous sommes là pour vous aider !

Contacts :
frederique.bordignon@enpc.fr
gaetan.troger@enpc.fr

Vous êtes chercheur à l’École ? Accéder aux abonnements électroniques en étant hors de l’École n’est plus un problème !

Commencez votre recherche avec http://search.enpc.fr
…en vous identifiant au préalable (en haut de la page) : prenom.nom@enpc.fr

Besoin d’explications ? Au choix :
Une vidéo d’une minute :
http://youtu.be/ymLIMKJATmU
Tous les détails : Newsletter IST de l’École

Contacts :
frederique.bordignon@enpc.fr
gaetan.troger@enpc.fr

Exposition « La Chine des années 30 vue par l’ingénieur Henri Maux » – 10 juin au 30 septembre 2014

Venez découvrir les photographies prises par Henri Maux entre 1930 et 1939 au cours de ses différents voyages et missions en Chine et Cochinchine.

Ce fonds de 346 photographies a été donné à l’École par la famille d’Henri Maux en 2006.

Le cinquantième anniversaire des relations entre la France et la Chine populaire (1954-2014) est également l’occasion de mettre en lumière des fonds méconnus illustrant les relations plus anciennes entretenues par l’École et ses ingénieurs avec l’Empire du milieu.

Pour aller plus loin :

Contacts :
Anne Lacourt – Chargée de mission archives
archives@enpc.fr

Johanna Descher – Responsable de la photothèque
phototheque@enpc.fr

26 mai 2014 : Séminaire autour du fonds Maurice d’Ocagne de l’École des Ponts

L’École des Ponts organise un séminaire autour du fonds Maurice d’Ocagne,
ingénieur (IPC 1882) et mathématicien français (1862-1938)

Cette demi journée d’information aura lieu lundi 26 mai 2014 de 14h à 18h dans la salle de consultation de la bibliothèque.

Maurice d'Ocagne, Calcul graphique et Nomographie, Paris : Doin, 1908 (cote 8.24028)

Participants

Guillaume Saquet
L’origine du fonds d’Ocagne de l’ENPC

Pauline Romera-Lebret
1) Le jeune d’Ocagne à travers ses premiers articles dans la presse
2) Le fonds d’Ocagne de l’École polytechnique

Norbert Verdier
Entrer dans la presse par un auteur : le cas d’Ocagne (1862-1938)

Dominique Tournès
Querelles de priorité autour de d’Ocagne et de la nomographie

Michel Mouyssinat
Maurice d’Ocagne et les machines à calculer

Kostas Chatzis
Maurice d’Ocagne, exemple d’ingénieur savant

Christian Gilain
Maurice d’Ocagne à l’École polytechnique autour de la Première Guerre mondiale

David Aubin
Souvenirs de guerre de Maurice d’Ocagne

Contact : guillaume.saquet@enpc.fr

Portrait d’un moniteur étudiant : Saad Benhsain

Bonjour Saad, tu es moniteur étudiant à la bibliothèque depuis 2013. Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Je m’appelle Saad Benhsain. Je suis ingénieur Bâtiment et Travaux publics de l’EI CESI, École d’Ingénieurs du Centre des Études Supérieures Industrielles de Paris. Je poursuis mes études de 3ème cycle à École des Ponts dans le cadre du Mastère Spécialisé Génie Civil Européen (GCE).

Comment as-tu eu connaissance du poste de moniteur-étudiant ?
J’ai appris l’existence de ce poste grâce à l’annonce qui a été diffusée à l’ensemble des étudiants des ponts par e-mail. Suite à ma candidature, deux entretiens se sont déroulés, un premier avec la direction de la Documentation et un second avec les ressources humaines de l’École des Ponts.

A la bibliothèque, quel est ton rôle ?
Je suis moniteur au sein de la bibliothèque Lesage. Mon travail consiste principalement à assurer des accueils en nocturne durant la semaine de 17h à 20h. Je m’occupe essentiellement des prêts et des retours des ouvrages de la bibliothèque, du rangement des documents sur les  rayonnages et de renseigner les usagers de la bibliothèque. J’assure également la fermeture de la bibliothèque après rangement des mobiliers (chaises, tables, etc.).

Travailles-tu seulement à l’accueil de la bibliothèque ou as-tu d’autres missions ?
J’effectue également selon les besoins, quelques activités transversales qui se déroulent essentiellement dans les magasins du sous-sol de la bibliothèque. Ces activités se traduisent par le rangement en  magasin d’ouvrages  qui  ne sont plus en libre accès dans la salle de lecture de la bibliothèque; c’est-à-dire la mise en bibliothèque d’ouvrages anciennement dans les magasins ex : les cours.

Comment organises-tu ce travail tout au long de la semaine avec tes cours ?
Un des plus grands avantages de ce travail de moniteur que nous propose la bibliothèque de l’École est la flexibilité et la compatibilité des horaires de travail avec notre propre emploi du temps. Les horaires peuvent être aménageables d’une manière hebdomadaire selon nos disponibilités.

Qu’est-ce qui te plait dans le travail que tu fais à la bibliothèque?
Plusieurs aspects me paraissent intéressants dans le travail de moniteur. Premièrement, la proximité avec l’ensemble des étudiants, des chercheurs voire des professeurs de l’École des Ponts que nous essayons d’aider du mieux que nous pouvons dans l’aboutissement de leurs recherches au sein de la bibliothèque en répondant à leurs interrogations.
Deuxièmement, l’apprentissage continu que nous recevons en exerçant cette fonction en tant que moniteur. Nous ne cessons d’apprendre de la richesse de la bibliothèque en termes de diversité d’éditions et de thématiques et cela ne peut que consolider notre culture.

Selon toi, quelle est la place de la bibliothèque dans une école d’ingénieurs ?
Je pense que la bibliothèque est une composante importante pour l’épanouissement global de l’étudiant dans une école d’ingénieur. La bibliothèque Lesage est une parfaite illustration de la bibliothèque moderne au service de ses usagers. Elle est en perpétuelle évolution et offre une large panoplie de ressources documentaires à la hauteur des attentes de ces usagers internes et externes.


Quelles sont les difficultés que tu rencontres en tant que moniteur étudiant ?

Rares sont les difficultés que nous  pouvons rencontrer en tant que moniteur. Pour ma part, le seul petit inconvénient est l’empiètement des horaires de quelques nocturnes avec mes activités sportives qui se déroulent généralement de 19 à 20h.

Merci Saad d’avoir répondu à nos questions !

Contact : florence.rieu@enpc.fr

Portrait d’une monitrice étudiante : Marie-Astrid Vialle-Guérin

Bonjour Marie-Astrid, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Marie-Astrid Vialle-Guérin. Je suis arrivée aux Ponts en septembre 2013 pour effectuer ma dernière année Ingénieur après avoir passé deux ans à l’École des Mines de Nancy. Dans la continuité de mes études à Nancy, je suis inscrite dans le département Génie Civil et Construction. Après un an de cours aux Ponts, j’effectuerai un stage de fin d’études de 6 mois.

Comment as-tu eu connaissance du poste de moniteur-étudiant ?
Lors de mon premier semestre, j’ai remarqué que des élèves tenaient l’accueil de la bibliothèque en soirée. Puis, en tant qu’élève des Ponts, j’ai reçu une offre d’emploi disponible sur le site de l’École pour ce poste. En plus d’une aide financière régulière, ce job étudiant offre l’avantage d’être à côté de chez moi et d’avoir des horaires souples, en adéquation avec mes heures de cours.

A la bibliothèque, quel est ton rôle ?
Quand je suis à l’accueil de la bibliothèque, généralement de 17h à 20h, je renseigne les lecteurs, j’enregistre les prêts et retours des livres que je range ensuite, je veille au respect du règlement intérieur par les utilisateurs et j’assure la fermeture à 20h : rangement des ouvrages,  des tables et des chaises, extinction des ordinateurs, des lumières.

Travailles-tu seulement à l’accueil de la bibliothèque ou as-tu d’autres missions ?
Une de mes autres missions consiste à répertorier les crédits photographiques de l’ENPC dans les ouvrages de la médiathèque qui vont être redirigés vers les archives. En parallèle, je participe à l’étiquetage des nouveaux manuels de cours, au rangement des rayonnages ainsi qu’à la vérification des puces des ouvrages de la bibliothèque.

Comment organises-tu ce travail tout au long de la semaine avec tes cours ?
En tant que moniteur étudiant, je dois effectuer 8h de travail par semaine, soit à l’accueil le soir, soit en journée. Généralement, je répartis ces heures sur deux après-midis (lundi et mardi) puisque mon emploi du temps le permet. J’ai la possibilité de modifier un peu ces horaires d’une semaine à l’autre si j’ai des contraintes exceptionnelles.

Qu’est-ce qui te plaît dans le travail que tu fais à la bibliothèque ?
D’une part, j’ai plaisir à travailler avec les équipes de la bibliothèque et d’autre part, avec ce poste, je découvre vraiment toutes les ressources de l’École et c’est vraiment très intéressant des points de vue scolaire et professionnel.

Selon toi, quelle est la place de la bibliothèque dans une école d’ingénieurs ?
La bibliothèque Lesage a l’avantage de présenter énormément de ressources à la fois pour les élèves mais aussi pour les enseignants, pour les chercheurs et pour le public extérieur. Chaque département de l’École a une personne référent ce qui permet de pouvoir guider aux mieux les lecteurs. C’est un lieu qui est ouvert relativement tard (20h),  ce qui offre une compatibilité avec les emplois du temps des utilisateurs.

Quelles sont les difficultés que tu rencontres en tant que monitrice-étudiante ?
C’est parfois un peu difficile de trouver des créneaux communs quand on a des rendus de travaux en groupe. Cependant, la possibilité de modifier les horaires d’intervention à la bibliothèque permet de pouvoir s’organiser.

Merci Marie-Astrid d’avoir répondu à nos questions !

Contact : florence.rieu@enpc.fr

La Bibliothèque vous propose un choix de nouveautés à découvrir

Ces nouveautés sont à découvrir, feuilleter, emprunter à la Bibliothèque

Intelligence économique, mode d’emploi – Maîtriser l’information stratégique de votre entreprise. Arnaud Pelletier, Patrick Cuenot. Pearson, 2013.
Disponible à la bibliothèque  39 – 39185

L’art de motiver. Michaël Aguilar, Dunod, 2009.
Disponible à la bibliothèque : 37 – 39223

Archéologie de l’espace urbain. Sous la direction de Élisabeth Lorans et Xavier Rodier Presses universitaires François Rabelais, Comité des travaux historiques et scientifiques, 2013.
Disponible à la bibliothèque : 33 – 39175

Toward structural mechanics through wooden bridges in France (1716-1841). Chiara Tardini, Springer, 2014.
Disponible à la bibliothèque  40HST – 39249

Des causes de la grandeur des villes. Giovanni Botero, Editions Rue d’Ulm, 2014.
Disponible à la bibliothèque  33 – 39178

Découvrez toutes les nouveautés sur http://www.scoop.it/t/bibliothequedesponts