Jean Rouch (1917-2004) : un parcours atypique

Jean Rouch entre à l’École des ponts en 1937 et sort diplômé en septembre 1941.

Á sa sortie de l’École, il part avec deux camarades Jean Sauvy et Pierre Ponty, comme ingénieur des travaux publics en Afrique.
Il est affecté au Niger où il construit des routes et des ponts. De retour en France en 1945, il suit les cours d’ethnologie de Marcel Mauss et de Marcel Griaule, puis repart en Afrique avec Jean Sauvy et Pierre Ponty pour descendre en pirogue les 4 200 km du fleuve Niger, de sa source jusqu’à l’océan Atlantique.
Passionné d’ethnologie, il devient un réalisateur et ethnographe reconnu. Il est particulièrement connu pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes.

En 1953, chargé recherche au CNRS, il fonde le Comité du Film ethnographique, il préside également la Cinémathèque de 1987 à 1991.

En tant que réalisateur, il reçoit plusieurs prix, notamment en 1957, son film le plus célèbre « Les Maîtres fous » réalisé en 1954 obtient le Grand Prix de la Biennale internationale du cinéma de Venise.
En 1958, Il obtient le Prix Louis Delluc pour son docu fiction dans lequel il suit à Abidjan les tribulations tragi-comique d’émigrés nigériens.
En 1960, il tourne dans Paris avec le sociologue Edgar Morin « Chronique d’un été », pour lequel il obtient le prix de la critique au Festival de Cannes de 1961.

Considéré comme le créateur de l’ethno fiction, un sous-genre de la docu fiction, il est l’un des théoriciens et fondateurs de l’anthropologie visuelle.

Père fondateur du cinéma direct, il exerce également une forte influence auprès des cinéastes de la Nouvelle Vague notamment Jean-Luc Godard.

En 2004, il  trouve la mort dans un accident de voiture au Niger, à l’âge de 86 ans.

Pour lui rendre hommage, l’École a choisi de baptiser l’ancien espace « médiathèque » où étaient basées les collections photographiques et audiovisuelles de l’École, en « espace-projet Jean Rouch ».

Découvrez ici la fondation Jean Rouch créée en 2006 par Madame Jocelyne Rouch.
Découvrez également sur le site de l’Ina, son premier court métrage « Au pays des mages noirs » réalisé en 1947.

Contact : johanna.descher@enpc.fr


You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.
You can leave a response, or create a trackback from your own site.

There are no comments yet, be the first to say something


Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>