Exposition « La Chine des années 30 vue par l’ingénieur Henri Maux » – 10 juin au 30 septembre 2014

Venez découvrir les photographies prises par Henri Maux entre 1930 et 1939 au cours de ses différents voyages et missions en Chine et Cochinchine.

Ce fonds de 346 photographies a été donné à l’École par la famille d’Henri Maux en 2006.

Le cinquantième anniversaire des relations entre la France et la Chine populaire (1954-2014) est également l’occasion de mettre en lumière des fonds méconnus illustrant les relations plus anciennes entretenues par l’École et ses ingénieurs avec l’Empire du milieu.

Pour aller plus loin :

Contacts :
Anne Lacourt – Chargée de mission archives
archives@enpc.fr

Johanna Descher – Responsable de la photothèque
phototheque@enpc.fr

26 mai 2014 : Séminaire autour du fonds Maurice d’Ocagne de l’École des Ponts

L’École des Ponts organise un séminaire autour du fonds Maurice d’Ocagne,
ingénieur (IPC 1882) et mathématicien français (1862-1938)

Cette demi journée d’information aura lieu lundi 26 mai 2014 de 14h à 18h dans la salle de consultation de la bibliothèque.

Maurice d'Ocagne, Calcul graphique et Nomographie, Paris : Doin, 1908 (cote 8.24028)

Participants

Guillaume Saquet
L’origine du fonds d’Ocagne de l’ENPC

Pauline Romera-Lebret
1) Le jeune d’Ocagne à travers ses premiers articles dans la presse
2) Le fonds d’Ocagne de l’École polytechnique

Norbert Verdier
Entrer dans la presse par un auteur : le cas d’Ocagne (1862-1938)

Dominique Tournès
Querelles de priorité autour de d’Ocagne et de la nomographie

Michel Mouyssinat
Maurice d’Ocagne et les machines à calculer

Kostas Chatzis
Maurice d’Ocagne, exemple d’ingénieur savant

Christian Gilain
Maurice d’Ocagne à l’École polytechnique autour de la Première Guerre mondiale

David Aubin
Souvenirs de guerre de Maurice d’Ocagne

Contact : guillaume.saquet@enpc.fr

La bibliothèque des Phares s’enrichit d’une collection de cartes postales anciennes

Une collection exceptionnelle de cartes postales anciennes consacrées aux phares français et belges, pour la plupart antérieures à 1914,  viendra prochainement enrichir le site de la bibliothèque des phares.

Cette collection a été réalisée par Madame Bettina Mazières, professeure et traductrice.

Bibliothèque des Phares

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Visite d’une délégation chinoise à la bibliothèque

A l’occasion de la visite d’une délégation chinoise à l’École, Catherine Masteau, responsable du fonds ancien a présenté des documents en lien avec la Chine à une équipe de la télévision de Shanghaï, notamment un livre sur la géographie et les chemins de fer chinois, un dessin figurant une partie de la muraille de Chine, une étude de l’ingénieur des Ponts Bousigues, ainsi qu’un dossier d’un élève chinois Nian Xian Zhou de la promo 1937.

Voir le reportage complet

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Rachat du graphomètre à pinnules et à boussole de Lesage

L’École a pu racheter aux enchères le graphomètre de Lesage, inspecteur de l’École, légué en 1810 avec sa collection d’instruments mais disparu depuis à une date inconnue.

L’identification a été faite avec certitude grâce aux indications « École des ponts et chaussées » et « Lesage » gravées dans le métal et au numéro d’inventaire porté également sur l’instrument, qui renvoie à la mise à jour de l’inventaire des instruments de 1824 dans laquelle il apparaît sous le n° 31.
Emblématique des savoir-faire enseignés à l’École au XVIIIe siècle, il a été fabriqué en 1782 par la maison Lennel. Il permet de mesurer les angles sur le seul plan horizontal et peut être utilisé pour établir des cartes.

Contact : lacourt@enpc.fr

Saviez-vous que l’auteur de « Paul et Virginie » a été élève de l’École ?

En 2014, nous célébrons le bi-centenaire de la mort de Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814).
Il entre au Bureau des dessinateurs du Roi (future École) le 18 mai 1757.
Il suit la formation classique des élèves de cette époque en apprenant à dessiner la carte et en étudiant l’architecture auprès du grand professeur et architecte Jacques François Blondel.
Doué, il se retrouve rapidement dans la première classe où il occupe la 12e place.
Il quitte cependant l’École en janvier 1760, abandonnant ainsi une carrière d’ingénieur.
Outre le roman Paul et Virginie (1787), Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre est également l’auteur du traité Études de la nature (1784-1788)  – cote 8° 1493, ouvrage que vous pouvez découvrir dans les collections patrimoniales de l’École.

État des grades et des talents des élèves et des ouvrages qu’ils ont faits - cote Ms fol. 1911 © École nationale des ponts et chaussées

Études de la nature (1784-1788) - cote 8° 1493

Cliquez ici pour lire Paul et Virginie sur:http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k103247n/f3.image

En savoir plus sur Bernardin de Saint Pierre :http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-2014/litterature-et-sciences-humaines/bernardin-de-saint-pierre

Contact : anne.lacourt@enpc.fr

La bibliothèque numérique patrimoniale

Le projet de Bibliothèque numérique patrimoniale

a fait l’objet d’un article publié dans la revue
Documentaliste, Sciences de l’information
n°4 paru en décembre 2013

Lire Article

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Collections muséales de l’École sur le site

Jean-Rodolphe Perronet

L’École détient une vingtaine de bustes de grands ingénieurs du XVIIIe au XXème siècle, une collection prestigieuse de tableaux de tous ses directeurs (à l’exception de deux), ainsi que des instruments scientifiques, des machines et des maquettes mis à disposition pour l instruction des élèves.
Les bustes réalisés par des sculpteurs connus sont en marbre ou en pierre de Lens. Précédemment visibles dans la salle des Pas Perdus rue des Saints-Pères à Paris, ils sont conservés depuis 2008 dans les locaux de l’École à Champs-sur-Marne, où ils trouvent peu à peu leur place.
Interrompue après le 23ème directeur, la tradition des tableaux a repris depuis les années 2000 sous forme de photographies en noir et blanc.
Ces tableaux sont maintenant conservés en réserve pour leur protection et leur bonne conservation.
Découvrez l’ensemble de ces collections sur les nouvelles pages réalisées par la responsable des archives et de la conservation de l’École :

http://www.enpc.fr/collection-des-bustes
http://www.enpc.fr/collection-des-tableaux
http://www.enpc.fr/collection-des-instruments-maquettes-et-machines

Contact : anne.lacourt@enpc.fr

bibliothequedesphares.fr : le site de référence dédié à la connaissance des phares français et étrangers

bibliothequedesphares.fr est un site de référence dédié à la connaissance des phares français et étrangers auxquels les ingénieurs des Ponts ont apporté une large contribution.

Officiellement en charge de la signalisation maritime depuis le premier Empire, les ingénieurs des Ponts se sont mis au service des phares, accumulant dans la bibliothèque de leur École des documents très variés, techniques et administratifs : manuscrits, imprimés, plans, dessins, photographies, sans oublier les nombreux articles publiés dans la revue les Annales des Ponts et Chaussées. Mémoires et documents relatifs à l’art des constructions et au service de l’ingénieur.

Ce patrimoine documentaire d’exception, reflet de son histoire, constitue un ensemble unique que l’École a souhaité faire connaître.
En 2002, la mémoire des phares est mise à l’honneur autour de l’exposition virtuelle « Phares et histoire » publiée sur le site de l’École.
Ce site, devenu référence sur le sujet, connaîtra un vif succès auprès d’internautes du monde entier. Dix ans plus tard, à la suite de la grande exposition sur les Phares qui s’est tenue en 2012 au Musée de la Marine, le projet de bibliothèque des phares est lancé avec l’appui du Ministère de l’Écologie et de sa Direction des affaires maritimes.
Amis des phares, chercheurs, historiens, étudiants, découvrez-la ici : bibliothequedesphares.fr

Contact: bibliothequedesphares@enpc.fr

Acquisition d’une photo réalisée par Auguste-H. Collard

Suite à la vente d’une partie du Fonds photographique de l’Institut catholique de Paris qui a eu lieu, à Drouot, le dimanche 17 novembre 2013, l’École  a pu acquérir un tirage sur papier albuminé d’Auguste-Hippolyte Collard (1812-1885) représentant le pont d’Athis-Mons en avril 1871.

Ce tirage vient compléter le bel ensemble de Collard qui figure déjà dans les fonds, soit près de 160 photos de ponts parisiens ou provinciaux.

Collard photographie dès 1857 pour le compte de l’administration des ponts et chaussées les travaux entrepris dans Paris : ponts Saint-Michel (1857), Louis-Philippe (1860-1861), Saint-Louis (1862) et Bercy (1863-1864), le viaduc sur la Seine du Point du Jour (1864), sans oublier la dérivation de la Dhuis et de la Vanne vers Paris (1864-1874).

Contact : catherine.masteau@enpc.fr