La bibliothèque des Phares s’enrichit d’une collection de cartes postales anciennes

Une collection exceptionnelle de cartes postales anciennes consacrées aux phares français et belges, pour la plupart antérieures à 1914,  viendra prochainement enrichir le site de la bibliothèque des phares.

Cette collection a été réalisée par Madame Bettina Mazières, professeure et traductrice.

Bibliothèque des Phares

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Les travaux d’élèves promotion 2013 en texte intégral

Pour les consulter, c’est tout simple :
Connectez-vous au portail documentaire (n° de carte de bibliothèque ou d’étudiant).

Interrogez le catalogue avec l’intitulé qui vous intéresse et l’année et téléchargez le PDF.

Contact : blandine.groleau@enpc.fr

Besoin de travailler en groupe ? Réservez une des deux salles de travail à votre disposition !

Ces espaces sont équipés d’un écran LCD permettant la projection à partir d’un ordinateur portable.
Ils sont accessibles à tous, sur réservation à l’accueil de la Bibliothèque.

Bibliothèque : 01 64 15 34 70

Contact : florence.rieu@enpc.fr

Profitez de l’exposition « Le cycle hydrosocial : Phot’EAUX de terrains » jusqu’à fin avril 2014 !

La Bibliothèque accueille, en partenariat avec le LEESU, une exposition de photographies conçue et réalisée par le Réseau d’Études et d’Échanges en Sciences Sociales sur l’Eau de Paris Ouest Nanterre (rés-EAU P10) et autour du thème de l’eau.

Vous pouvez encore voter pour votre photo préférée !

Contact : johanna.descher@enpc.fr

Portrait d’un moniteur étudiant : Tomasz CZECH

Bonjour Tomasz, tu es moniteur étudiant à la bibliothèque depuis 2013.
Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Tomasz Czech, je suis polonais. Je suis arrivé à l’École des Ponts en septembre 2013 pour faire mes études. En Pologne, ce sont des études du niveau Master et ici il s’agit de la 4ème et 5ème années du cursus d’ingénieur. Je profite d’un accord entre mon École, qui s’appelle l’École polytechnique de Wrocław, située dans le sud-ouest de la Pologne et l’École des Ponts à Champs-sur-Marne.
Je suis inscrit dans le département Génie Civil et Construction, comme en Pologne. Donc pour moi, c’est une continuité.

Comment as-tu eu connaissance du poste de moniteur-étudiant ?

Avant de venir à l’école, j’ai beaucoup parlé avec mes amis polonais qui ont déjà étudié à l’École. Une amie m’a dit qu’il était possible de postuler pour un job étudiant. C’est une occasion de gagner un petit salaire, d’avoir un job compatible avec mon planning à l’École.

A la bibliothèque, quel est ton rôle ?

À la bibliothèque Lesage de l’École des Ponts, j’ai été recruté comme moniteur. Le poste consiste à assurer l’accueil des lecteurs, à superviser les espaces de la salle de lecture lors des soirées, c’est-à-dire à partir de 16h et jusqu’à 20h. Normalement, je reste à l’accueil, j’enregistre les prêts de documents et je renseigne les lecteurs. Juste avant la fermeture de la bibliothèque, je suis chargé de ranger les livres laissés par les lecteurs, de mettre en ordre les mobiliers, tables et chaises, de fermer la bibliothèque après m’être assuré que tous les usagers ont bien quitté les lieux.

Travailles-tu seulement à l’accueil de la bibliothèque ou as-tu aussi d’autres missions  ?

Non, pas seulement, mon autre activité consiste à mettre à jour les données bibliographiques de documents du fonds ancien à partir du 18ème siècle. J’ai eu également l’occasion de travailler sur des documents du 16ème siècle.

Comment organises-tu ce travail tout au long de la semaine avec tes courts ?

On m’a proposé de travailler les après-midis des mardis et jeudis. Cela a n’est pas facile en 2ème année, mais j’ai eu de la chance car j’ai été dispensé d’un module qui normalement se déroule l’après-midi du mardi . Je suis libre également le jeudi et ainsi, pendant ces périodes, je peux travailler à la bibliothèque.

Qu’est-ce qui te plait dans le travail que tu fais à la bibliothèque?

Ce qui me plait, c’est le fait que  la bibliothèque ne soit pas ouverte  aux seuls élèves du campus mais également à tout public externe. Même si ces publics externes peuvent uniquement  consulter les ouvrages sur place. C’est une approche originale, peu courante. La bibliothèque de l’Ecole est l’une des plus importantes bibliothèques dans le domaine du génie civil en France, si ce n’est la plus importante. C’est bien que tout le monde puisse y venir consulter des ouvrages intéressants.

Selon toi, quelle est la place de la bibliothèque dans une école d’ingénieurs ?

La bibliothèque est un lieu indispensable pour les élèves. Soit pour effectuer  un travail en groupe, soit pour réviser. Il y a des espaces de travail disponibles, des salles de réunion, et toute la documentation réunie en un même lieu. Des manuels vraiment indispensables pour les cours ou pour préparer les examens, des nouveautés dans chaque domaine comme mécanique des sols, des roches, des fondations. Ici, on peut venir librement de 9h à 20h tous les jours. Il faut seulement avoir du temps pour consulter cette mine d’informations!

Quelles sont les difficultés que tu rencontres en tant que moniteur étudiant ?

Si le fait de travailler à la bibliothèque est un plus pour moi (économique en particulier), , par contre, je suis contraint de restreindre ma participation aux différentes activités qui ont lieu à l’École le soir. Mais il est toujours possible de s’arranger avec les autres moniteurs étudiants pour profiter d’opportunités.

Merci Tomasz d’avoir répondu à nos questions !

Retour sur le Rdv auteurs consacré à Antoine Picon

Franc succès pour ce rendez-vous auteur de la bibliothèque auquel ont participé  plus de 50 personnes autour de l’ouvrage Smart cities, paru en 2013 et disponible en Bibliothèque.
Élèves, chercheurs et personnel de l’École des Ponts, élèves de l’École d’architecture de la ville et des territoires ont participé aux échanges autour du thème de la ville intelligente.

Pour prolonger cette réflexion ou partager l’univers d’Antoine Picon, retrouvez quelques-uns de ses ouvrages disponibles en bibliothèque ainsi que la collection Hal-ENPC dédiée à Antoine Picon.

Ingénieur des ponts et chaussées, directeur de recherche à l’École nationale des ponts et chaussées (laboratoire Latts) et professeur à l’Université Harvard, Antoine Picon enseigne l’histoire de l’architecture et des techniques.

Contact Bibliothèque : florence.rieu@enpc.fr
Contact Hal- ENPC : florence.riviere@enpc.fr

Erratum – Appel à bonne volonté

Non ce n’est pas Louis Sade qui a écrit la chanson de Craonne mais bien Paul Vaillant-Couturier qui l’a retranscrite en 1917.

Louis Sade a bien existé http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k612621x/f166.image et est décédé sur les tranchées en 1915.

Vous trouverez une version plus classique de la chanson de Craonne ici et une explication didactique .

Enfin, France Inter ne viendra pas…

Merci à tous ceux qui y ont cru….

Appel à bonne volonté pour l’émission 7/9 de Patrick Cohen sur France Inter

Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre, la Bibliothèque de l’École des Ponts organise une journée spéciale ce mercredi : nous ouvrirons nos locaux à l’émission de France-Inter, le 7/9 de Patrick Cohen.

Si l’histoire de l’École est marquée par quelques personnages atypiques connus (Bernardin de Saint-Pierre, Alain Gerbault, Guy Béart), quelques uns ont échappé à la notoriété. C’est en parcourant les archives de l’École que Georges Ribellus a trouvé un manuscrit d’une chanson datée du 14 septembre 1914 (sans doute lors de la première bataille de l’Artois) et dont le refrain est :

Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes.
C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Revigny, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C’est nous les sacrifiés !

Or ce chant, communément connu sous le nom de « chanson de Craonne » http://www.musicme.com/#/Les-Amis-De-Ta-Femme/titres/La-Chanson-De-Craonne-t580024.html daté de 1917 et recueilli par Paul Vaillant-Couturier serait donc antérieur et composé par Louis Sade (1883-1915) promo 1910.

C’est à partir de ces faits nouveaux que Patrick Cohen et son équipe, dans le cadre du 7/9 en vadrouille http://www.franceinter.fr/evenement-le-79-en-vadrouille, installera son émission dans notre bibliothèque. Antoine Amer et Georges Ribellus seront les invités de la matinale.

La bibliothèque ouvrira donc exceptionnellement ses portes à 6h du matin pour l’installation des techniciens et des journalistes. Le personnel de la bibliothèque ne pouvant être présent avant 7h30 du matin, il est donc demandé à toutes les bonnes volontés (administratifs et chercheurs/doctorants) de se présenter ce mercredi 2 avril à 5h30 aux portes de la bibliothèque. Nous avons besoin de 10 personnes.

Évidemment, ils pourront assister à l’émission et partager le petit-déjeuner avec Patrick Cohen, Philippe Lefébure, Thomas Legrand, André Manoukian et Bruno Duvic.

A partir de 7h, c’est l’ensemble de l’École qui est convié à cette manifestation.

Contact : guillaume.saquet@enpc.fr

Visite d’une délégation chinoise à la bibliothèque

A l’occasion de la visite d’une délégation chinoise à l’École, Catherine Masteau, responsable du fonds ancien a présenté des documents en lien avec la Chine à une équipe de la télévision de Shanghaï, notamment un livre sur la géographie et les chemins de fer chinois, un dessin figurant une partie de la muraille de Chine, une étude de l’ingénieur des Ponts Bousigues, ainsi qu’un dossier d’un élève chinois Nian Xian Zhou de la promo 1937.

Voir le reportage complet

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

RDV auteurs : Antoine Picon à la Bibliothèque mardi 18 mars 2014

SMART CITIES

Mardi 18 mars 2014 à 12h30

Entrée libre

Achat de l’ouvrage possible sur place (paiement par chèque uniquement)

Disponible à la Bibliothèque33 – Urbanisme  – Cote : 39034

Contact : florence.rieu@enpc.fr