Exposition Auguste Perret, Huit Chefs d’Oeuvre !/? Architectures du béton armé

Le Conseil économique social et environnemental, en collaboration avec la Fondazione Prada, présente, au Palais d’Iéna (construit en 1937 par Perret lui-même), une exposition « Auguste Perret huit chefs d’œuvre ! Architectures du béton armé ».

Pour montrer l’esthétique du béton armé, huit édifices sont explicités : à Paris, l’immeuble de la rue Franklin de 1903, le Théâtre des Champs-Elysées (1913), l’église Notre-Dame du Raincy (1923), la salle Cortot (1928), le Mobilier national (1934) et le Palais d’Iéna (1937) ; au Havre, l’Hôtel de Ville (1950) et l’église Saint Joseph (1951).

Cette exposition gratuite a lieu dans la salle hypostyle (anciens locaux du Musée des Travaux Publics) du 26 novembre 2013 au 19 février 2014.

A cette occasion, l’École prête un ouvrage d’Auguste Choisy « Histoire générale de l’architecture, tome 1 », 1899.

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Photothèque


Adresse : 9 place d’Iéna, 75116 Paris, tous les jours de 9h à 18h
En savoir plus : http://www.lecese.fr/
http://www.expositionperret.fr/

Exposition Sur la route des indes : Pierre Lamairesse, ingénieur des Ponts

« Modification de la tête du pier », 1864

Une exposition « Sur la route des Indes : un ingénieur français sur la route du Tamilnadu », consacrée à Pierre Lamairesse , est organisée

du 21 septembre 2013 au 15 février 2014

au Musée des beaux-arts et d’archéologie de Châlons-en-Champagne.

Cette exposition a reçu le label « Exposition d’intérêt national » de la part du ministère de la Culture et de la Communication, avec 19 autres expositions. Ce label (créé en 1999) récompense chaque année les musées de France qui mettent en œuvre des expositions remarquables tant par leur qualité scientifique que par le caractère innovant des actions de médiation culturelle qui les accompagnent.

Pour cette exposition, l’École prête quelques dessins de Lamairesse dont certains sont extraits du manuscrit (cote ENPC, Ms.2306) « Études hydrauliques sur l’Inde. Irrigations du Tanjore », 1871-1873 ainsi que des exemplaires de la revue des Annales des ponts et chaussées dans lesquels se trouvent les articles cités ci-dessous et accompagnés de belles planches gravées.

Pierre Lamairesse, né à Châlons (Marne) le 14 juillet 1817, a intégré l’École des Ponts le 20 novembre 1840. Après être passé par Argenton, l’Ain (les Dombes), le Jura, la Saône-et-Loire, il va exercer les fonctions d’ingénieur en chef à Pondichéry à partir de 1860 puis il revient dans le Jura avant de repartir pour l’Algérie, en 1867. Il a, entre autres, publié « Exposé de la question des étangs et de l’assainissement de la Dombes », 1854, «Manuel du drainage», 1856, « Études hydrologiques sur les monts du Jura », 1873 ou encore «Du régime légal des eaux en Algérie», 1883 ainsi que des articles dans la revue Annales des ponts et chaussées. Parmi eux, on trouve les articles suivants : Note sur les drainages exécutés dans le département du Jura, 1861, 1er semestre, pp 49-68 ; Mémoire sur les irrigations de l’Inde, 1869, 2e semestre, pp. 225-306 et 1871, 2e semestre, pp. 55-162 ; Procédés de construction spéciaux à Pondichéry et à la présidence de Madras, 1872, 2e semestre, pp. 1-30 ; Irrigations de l’Ide : canal du Gange, 1873, 1er semestre, pp. 355-454 ; Notice sur le barrage du Chéliff, 1874, 1er semestre, pp. 569-622. Il est décédé le 17 avril 1898.

Aconsulter :
http://www.chalons-en-champagne.net/sortir-et-loisirs/546-sur-la-route-des-indes

Retrouvez les Annales des Ponts et Chaussées sur Gallica

« Pont débarcadère – Pondichéry », 1863 dessin au crayon et à l'encre, signé.


Journées du Patrimoine : participation de l’École dans les salons du ministère de la culture

Phare des Héaux de Bréhat

A l’occasion du centième anniversaire de la loi fondatrice sur les monuments nationaux, votée le 31 décembre 1913, qui a posé les bases du système de protection et de rénovation du patrimoine français, le Ministère  de la culture et de la communication propose lors des prochaines Journées européennes du patrimoine (14 et 15 septembre 2013) une exposition pour commémorer cette loi de 1913  dans le Salon des Maréchaux.

A travers dix monuments historiques emblématiques du patrimoine français, cette exposition retrace l’évolution des supports de restitution et de connaissance du patrimoine : du relevé aquarellé à la photographie, de la maquette aux visites 3D. Outre le manuscrit original du texte de la loi, seront montrés, entre autres, une grande plaque photographique de l’Opéra de Paris, un dessin aquarellé du trophée d’Auguste de La Turbie par Jean-Camille Formigé, une maquette de la charpente du dôme du beffroi de Comines et surtout le remarquable folio de Léonce Reynaud (1803-1880, IPC 1833)« Mémoire sur l’éclairage et le balisage des côtes de France » prêté par la section du Fonds ancien de la Bibliothèque de l’École. Cet ouvrage sera ouvert sur la planche représentant le phare des Héaux de Bréhat. Ce phare a été construit par Léonce Reynaud, au nord-ouest de l’île de Bréhat, de 1836 à 1839. Il s’élève à plus de 47 mètres.

Ministère de la culture et la communication
Salon des Maréchaux
Palais Royal
3, rue de Valois
75001 Paris

Lien : http://www.culturecommunication.gouv.fr/

Acquisition d’un manuscrit de Georges Thiébaut, ingénieur des Ponts, datant de 1885

L’École vient d’acheter dans une vente une étude-manuscrit de cet ingénieur, intitulée « Étude de stabilité d’une voûte demi torique en escargot supportant terrasse » réalisée en 1885.

Georges Thiébaut, (né à Paris le 12 septembre 1844 et décédé en 1927), a suivi les cours de l’École polytechnique puis des Ponts et Chaussées.

Devenu ingénieur des Ponts en 1866, il est placé dans le port militaire de Brest. Il travaillera successivement dans les Côtes-du-Nord et dans l’Ille-et-Vilaine.  

Il s’agit d’un volume grand in-folio, demi reliure à coins de l’époque en basane havane,  d’une centaine de plans montés sur onglets dont certains en couleur. Le dos porte une belle pièce de titre en maroquin rouge. Cette étude a été réalisée pour la grotte de l’aquarium du manoir de Kerléon.

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Le patrimoine s’expose : les ingénieurs des Ponts

Venez découvrir la galerie de portraits d’ingénieurs exposés cet été à la Bibliothèque
Nous mettons à l’honneur des ingénieurs qui ont marqué l’école et l’histoire tels que : Henri Becquerel qui obtiendra le Prix nobel de physique en 1903, Sadi Carnot deviendra Président de la République ou encore Albert Caquot grâce auquel les alliés gagnèrent la Première Guerre Mondiale à l’aide de ses ballons saucisses et bien d’autres encore…

En voir plus dans notre galerie de photos

Le patrimoine s’expose !

Du 21 juin au 1er juillet 2013, la bibliothèque de l’École des Ponts expose des documents représentatifs de l’originalité de son patrimoine : portraits d’ingénieurs et de scientifiques, uniformes du second empire, dessins et plans des XVIIIe et XIXe siècles.

.

Retrouvez des photos de l’exposition sur Flickr

Henri Becquerel (1852-1908)

Eugène Freyssinet (1879-1962)

Le canal de Panama et les ingénieurs des Ponts

Mercredi 29 mai 2013, l’École reçoit une délégation de l’Autorité du canal de Panama.

A cette occasion, Catherine Masteau, responsable du fonds ancien, présentera des documents qui témoignent de l’activité des ingénieurs des Ponts dans ce projet de construction.

Bref rappel historique

Si l’idée de la construction d’un canal à Panama remonte au XVIe siècle, ce n’est qu’en 1880, grâce à Ferdinand de Lesseps, qu’une première tentative de construction commence. Les travaux seront terminés par les États-Unis, sous la direction de George W. Goethals, avec l’ouverture du canal en 1914.

Philippe Bunau-Varilla ©École des Ponts ParisTech

Les ingénieurs des ponts et le canal de Panama

Jules Dingler (1836-1901, IPC 1857) est nommé directeur général des travaux de la Compagnie universelle du Canal de Panama le 01.02.1883.

Léon Boyer (1851-1886, IPC 1871) est nommé directeur des travaux le 16.11.1885 à la Compagnie universelle du Canal interocéanique de Panama.

Armand Rousseau (1835-1896, IPC 1857) est  chargé d’une mission d’études au canal de Panama le 24.12.1885 et rédige un rapport de mission (que l’École a conservé – cote 4°21611/C1174 du fonds ancien).

Philippe Bunau-Varilla (1859-1940, IPC 1880)  entre à la Compagnie du Canal de Panama le 01.02.1888. Il est ministre plénipotentiaire de la République de Panama à Washington de 1903 à 1904.

P. Bunau-Varilla - Panama - Le passé - Le présent - L'avenir ©École des Ponts ParisTech (cote 8°24030)

P. Bunau-Varilla - Le détroit de Panama - Documents relatifs à la solution parfaite du problème de Panama ©École des Ponts ParisTech (cote 8°24030)

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Le patrimoine s’expose dans l’Orne

A l’occasion d’une exposition des Archives départementales de l’Orne montrant l’activité verrière du département de l’Orne du Moyen-âge au début du XXe siècle, l’École prête un manuscrit « Observations faites à la verrerie de cristal près de Moutiers le 16 juin 1746 » qui comporte une description du four de la verrerie.

Pour en savoir plus

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

.

L’École des Ponts et les chemins de fer

La visite d’une délégation des chemins de fer russe le 28 mars, a été l’occasion pour la Bibliothèque de présenter des documents du fonds ancien.

La thématique des transports, et en particulier des transports ferroviaires, est très ancienne à l’École puisqu’elle remonte au XIXe siècle avec un cours dédié au chemin de fer, réalisé en partenariat avec SNCF dès sa création en 1937.

Un des documents présenté est visible sur Gallica :

Source : Annales des Ponts et Chaussées, planche XCV illustrant l’article de l’ingénieur des Ponts Virla sur le « Chemin de fer du port de Cherbourg - 1835 »

.

.

Contact : catherine.masteau@enpc.fr

Des photos du Fonds Ancien s’exposent au Gemeente Museum de la Haye

Après Francfort, 7 photographies du XIXe siècle issues des collections du fonds ancien de la Bibliothèque de l’École sont présentées au GemeenteMuseum de La Haye (Pays-Bas) dans le cadre de l’exposition Gustave Caillebotte, un impressionniste et la photographie, jusqu’au 20 mars. Les œuvres prêtées sont principalement des photos de Collard dont le Pont de Grenelle, la balayeuse Tailfert, sans oublier le viaduc de Bellon par Berthaud ou encore l’album du Ministère des travaux publics avec les vues de la Seine.

http://www.gemeentemuseum.nl/tentoonstellingen/gustave-caillebotte

Photothèque de l’École des Ponts ParisTech

Contact catherine.masteau@enpc.fr