Des ouvrages à découvrir

La Bibliothèque et le département SEGF (Sciences Economiques, Gestion, Finance) vous propose une sélection d’ouvrages, l’une autour de la conférence d’Érik Orsenna pour le café des sciences de l’École des Ponts ParisTech «L’eau une ressource rare» et l’autre autour de questions sur l’Europe.

Consulter la sélection : Newsletter SEGF SHS n°2 décembre 2011

Contact Anne Barbieranne.barbier@enpc.fr

Café des sciences : Erik Orsenna

Erik-Orsenna-avril-2010-Photo@Eric-Lefeuvre

Erik Orsenna en conférence à l’École des PontsParisTech

L’Eau une ressource rare

Vendredi 16 décembre 2011
12h45 amphithéâtre Navier

Romancier et homme politique (conseiller culturel à l’Elysée puis conseiller d’État), élu à l’Académie le 28 mai 1998 au fauteuil de Jacques-Yves Cousteau, il a été enseignant et chercheur pendant onze ans, dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure). Il a choisi son pseudonyme, Orsenna, du nom de la vieille ville du Rivage des Syrtes, de Julien Gracq et a écrit une dizaine de romans dont L’Exposition coloniale, prix Goncourt en 1988.

Ses périples autour du monde ont donné lieu à plusieurs œuvres dont Voyage aux pays du Coton. Petit précis sur la mondialisation (2006). Dans un deuxième tome, L’Avenir de l’eau (2008), il enquête sur les problèmes d’accès à l’eau dans le monde et tente de mobiliser réseaux de scientifiques, de diplomates ou d’industriels.

Erik Orsenna a conseillé le ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture sur la réforme de la PAC. Il est aujourd’hui membre du Conseil Scientifique et Ethique d’Areva et membre du Conseil d’Administration de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Il préside enfin le jury du Prix Orange du Livre 2010.

Vous trouverez à la Bibliothèque :

ORSENNA, E. Climat, une planète et des hommes – Quelle influence humaine sur le changement climatique?, Cherche midi éditeur. 2011.
Classement 07 (Climat) et cote 35741

Erik Orsenna apprécie les rencontres avec ceux qui cherchent. Comme beaucoup d’entre nous, le débat sur le changement climatique le concerne et l’étonne. Pourquoi le doute, voire la méfiance, se sont-ils installés face à la réalité du réchauffement climatique et de l’influence des activités humaines sur ce phénomène ? Comment les «climato-septiques» sont-ils allés jusqu’à remettre en cause des faits établis et faire passer les chercheurs du Giec pour des imposteurs ?

ORSENNA, E. L’avenir de l’eau – Petit précis de mondialisation, Fayard. 2008.
Classement 28 (Eau) et cote NS 32386

Dans dix ans, dans vingt ans, aurons-nous assez d’eau ? Assez d’eau pour boire ? Assez d’eau pour faire pousser les plantes ? Assez d’eau pour éviter qu’à toutes les raisons de faire la guerre s’ajoute celle du manque d’eau ? Dans l’espoir de répondre à ces questions, je me suis promené. Longuement. Peu à peu, j’ai fait plus ample connaissance avec notre planète. J’ai vu s’aggraver partout les inégalités, notamment climatiques. Mais j’ai vu aussi la réussite du pragmatisme, de belles coopérations entre administrations et entreprises privées.

Mais aussi, deux de ses romans :

La grammaire est une chanson douce, Stock, 2001
Classement 42 (Français) et cote NS 29746

L’Entreprise des Indes, Stock, 2010.
Classement 43 (Roman) et c
ote 34155

Lien vers le Site d’Erik Orsenna