Vient de paraître au LATTS

aerocity

Nouvelle publication au LATTS

Nathalie Montel, chercheuse au LATTS, vient de publier aux Presses Universitaires de Rennes, en coédition avec le Comité d’Histoire de la ville de Paris : « Faire le Grand Paris. Avis des habitants consultés en 1859″

« Ce livre publie une sélection des avis formulés lors de l’enquête publique menée dans l’agglomération parisienne en 1859″.

« Ces opinions écrites sollicitées par le pouvoir jettent une lumière nouvelle sur la réforme alors en projet.

Contrepoint aux discours officiels et aux représentations parisiano-centrées des élites, ce corpus d’archives montre une forte opposition et éclaire les enjeux économiques et politiques des nouvelles frontières.

Ces documents rares nous font par ailleurs exceptionnellement pénétrer dans le quotidien du Paris de Napoléon III ».

Plus d’informations sur le site de l’éditeur

La ville financiarisée : contributions du LATTS

Retrouvez les articles des chercheurs et doctorants du laboratoire Techniques Territoires et Sociétés (LATTS) dans le dossier coordonné par Ludovic Halbert (LATTS) et Renaud le Goix « La ville financiarisée » paru dans le n°384 de la revue Urbanisme.

Sélection :

- Ludovic Halbert et Renaud le Goix. « Capital financier et production urbaine », p. 40-41

- Cyril Boisnier. « Le dispositif SIIC. De la transparence fiscale  la financiarisation de l’immobilier », p. 46-48

- Patrice Vergriete. « Le vrai visage de la financiarisation du logement en France », p. 61-63

- Elisabeth Campagnac et Géry Deffontaines. « Les PPP et l’urbain : extension du domaine de la finance ? », p. 64-66

- Katia Attuyer, Antoine Guironnet et Ludovic Halbert. « Stratégies d’investissement, politiques publiques et droit de cité. La ville à 7% », p. 72-74

» Consultez le sommaire détaillé du numéro et retrouver la revue Urbanisme à la bibliothèque.

» Contact : catherine.quetier@enpc.fr

Impression de lecture…

Mon couronnement de Véronique Bizot, chez Actes Sud, 2010

C’est l’histoire d’un chercheur âgé, au crépuscule de sa vie, et celle de sa femme de ménage (elle aussi d’un certain âge), près de lui, qui tente de le raccrocher à la réalité en lui cuisinant des lentilles, avec beaucoup de dévouement et d’attention…

Ce vieux chercheur en recherche fondamentale…(qui, au plus fort de sa réflexion, était toujours accompagné de sa vieille et fidèle bouilloire entartrée et d’une tasse de thé en train de refroidir au coin de son bureau)… vient d’être décoré et reconnu par tous pour une découverte qu’il a faite voilà bien longtemps et qui vient de trouver son application.

Mais cette découverte… cette publication… il ne s’en souvient plus…

Le lecteur est alors invité à découvrir ce qui se passe dans sa tête durant les quelques jours précédant la cérémonie de « couronnement » qu’il redoute tant.

Ce court roman (108 pages) parle du passé, de la vieillesse, de la famille et de la solitude, de la mort… et du sens de la vie.

C’est doux-amer… mais aussi tendre et touchant (même quand on redoute un peu les histoires tristes…).

Ce petit livre à lire absolument est à votre disposition à la bibliothèque Lesage : classement 43ROM – cote 34439

Bonne lecture!