Le patrimoine s’expose : les ingénieurs des Ponts

Venez découvrir la galerie de portraits d’ingénieurs exposés cet été à la Bibliothèque
Nous mettons à l’honneur des ingénieurs qui ont marqué l’école et l’histoire tels que : Henri Becquerel qui obtiendra le Prix nobel de physique en 1903, Sadi Carnot deviendra Président de la République ou encore Albert Caquot grâce auquel les alliés gagnèrent la Première Guerre Mondiale à l’aide de ses ballons saucisses et bien d’autres encore…

En voir plus dans notre galerie de photos

Patrimoine : le buste de Sadi Carnot à l’École (1837-1894)

Sadi Carnot

L’École s’est portée acquéreur d’un buste de Sadi Carnot (1837-1894)

Élève de l’École (1860-1863),
Ministre des Travaux publics (1878-1881)
Président de la République (1887-1894)

Henri  Michel Antoine Chapu a collaboré  avec  la manufacture de Sèvres  pour la réalisation de ce buste en biscuit à partir d’un autre buste en marbre commandé par l’administration des Beaux-Arts.

Ce modèle est l’une des premières éditions du buste de Carnot président de la République en 1888.

Il a été offert par Sadi Carnot à une famille d’industriels alsaciens et c’est à cette famille que l’École vient de le racheter.

Sadi Carnot est issu d’une illustre famille de savants et d’hommes politiques.
Son grand-père est le physicien et mathématicien Lazare Carnot ; on doit à son oncle Sadi Carnot la découverte de la thermodynamique ; il est le fils d’Hippolyte Carnot ministre et sénateur.

Promotion 1862-1863

Sorti major de l’École des Ponts en 1863, il est envoyé en poste à Annecy où il dirige d’importants travaux dont le grand pont de Collonge sur le Rhône.

La guerre de 1870 contre la Prusse déclenche son engagement politique.
Gambetta le nomme préfet en Normandie avec mission d’organiser les forces nationales.
En 1871, il est élu député de la Côte d’Or et fait partie de la gauche républicaine à l’Assemblée. Choisi comme secrétaire par la Chambre des députés, il est aussi rapporteur du budget des Travaux publics de 1876 à 1878.
Il entre au gouvernement en 1878 comme secrétaire d’État puis ministre des Travaux publics jusqu’au retrait du cabinet Ferry en 1881. Il revient au gouvernement 1885 comme ministre des Travaux publics puis des Finances.
Le 3 décembre 1887, le Congrès réuni à Versailles l’élit comme président de la République.
Sous son mandat, l’industrie et l’activité économique se développent, les idées socialistes progressent et le 1er mai est célébré pour la première fois en 1890.
Le 24 juin 1894 à Lyon, Sadi Carnot est assassiné par un anarchiste italien.
Il repose au Panthéon auprès de son grand-père Lazare Carnot.


Durant toute sa carrière, il reste proche de son ancienne École favorisant les projets d’agrandissement et d’aménagement de la rue des Saints-Pères.
C’est également lui qui autorise l’installation de l’obélisque dans le jardin de l’École et sa transformation en monument aux morts en 1880.

A sa mort, les ingénieurs des voies de communication de Saint-Petersbourg envoient à l’École un hommage en l’honneur de cet ancien ingénieur des Ponts et Chaussées en mémoire des liens qui unissent les deux pays dans le domaine des travaux publics.